Marie Julmann

...comment je suis tombée dedans

...quand j'étais toute petite. C'est bien le cas de le dire ! Née ici, de même que mes parents, grands parents... dans le passé aussi lointain que les archives paroissiales m'ont permis de fureter. Mais, je n'ai jamais pris conscience des richesses de mon village. Enfant, chaque jour, sur le chemin de l'école, j'ai dû voir les superbes demeures de la Grand'Place, l'église Saint-Nicolas, mais... j'évitais même la rue des Prêtres, la trouvant déserte et sinistre. (Et maintenant quelle animation certains jours ! Fête du vin, journée du patrimoine,...).

 

Quelques souvenirs : lors de promenade à Saint-Hilaire, avec frère, cousins, cousines, c'était à qui arriverait le premier pour s'asseoir sur les genoux du Christ aux liens, et les façades grimaçantes des              << occupants >> de l'ossuaire ne nous impressionnaient pas le moins du monde. Donc, l'ignorance la plus totale de tous ces vestiges du passé. Pourtant, nous avons eu de la chance, tant à l'école qu'au catéchisme d'avoir des enseignants remarquables mais jamais aucun d'eux ne nous a parlé de la richesse du patrimoine de notre village. Ce n'était pas dans l'air du temps ! À l'heure de la retraite, revenue au pays natal, j'ai commencé à ouvrir un peu les yeux en adhérant à la société Art et Histoire. Un peu plus tard est née l'association Marville Terres Communes.

 

Pourquoi en ai-je aussitôt fait partie ? Cela allait de soi. Le privilège (mais en est-ce un ?) d'être la plus ancienne marvilloise. De plus, je connaissais depuis toujours Philippe (nous descendons du même trisaïeul), un des fondateurs de l'association. Et alors là. Quelle honte ! Lors de chaque réunion, j'ai mesuré mon ignorance - en écoutant les autres membres de l'association, venus pour la plupart d'autres horizons, d'autres pays : Belgique, Luxembourg, Hollande... - ils m'ont frappée par leurs connaissances du village qu'ils ont adopté. J'ai donc décidé de rattraper mon retard. Depuis, j'ai fait des progrès - et maintenant - en << guide occasionnel >> je ne m'en tire pas trop mal. Enfin ! Je crois...

 

Merci à l'association.

© 2019 Marville Terres Communes - Tous les droits de reproduction et de représentation sont réservés et la propriété exclusive de l'Association Marville Terres Communes, y compris pour les documents téléchargeables.

L’utilisation de toutes les informations reproduites sur ce site, ou partie de ce site (articles, photos, logos, texte) pour l'utilisation à caractère commercial ou non lucratif sont formellement interdites sans l’autorisation préalable et écrite de l'association Marville Terres Communes.

  • Facebook Social Icon